Que doit-on savoir avant de postuler à Campus France?

Avant tout, je tiens à préciser que l’usage du " Tu " est fait de façon consciente pour créer un lien de familiarité avec le lecteur.

Pour postuler à campus France, il faut d’abord être conscient qu’il y a un véritable engagement financier avant tout. J’aborde d’entrée cette question car il te faut avoir deux choses.
1 ère : Une attestation de virement Irrévocable d’un minimum de 615 euros/mois soit 5 millions. Cette somme est à mettre dans un compte auprès d’une banque qui te délivre le papier.
Une autre alternative, c’est d’avoir un garant financier en France. C’est à dire quelqu’un qui prendra en charge ton séjour en France. Il doit avoir les moyens suffisant de te prendre en charge. En gros, avoir un bon salaire et de l’argent dans son compte bancaire. C’est-à-dire qu’au delà d’un bon salaire, il doit-être une personne qui arrive à épargner le mois. Une personne qui paye effectivement ses impôts. Il y a des documents qui doivent accompagner la lettre de prise en charge comme les trois derniers relevés de compte et de salaire, son avis d’imposition sur les revenus, sa carte d’identité ou titre de séjour pour les étrangers.

2 ème : avoir un logement. Tu dois avoir un logement à proximité de ton établissement soit 40 à 50 km de l’établissement hors région parisienne ou au delà de cette distance en région parisienne. Pour avoir un logement, il y a deux possibilités. Faire un contrat de bail. C’est-à-dire loyer. Les prix de loyer varie d’une région à une autre, et d’un propriétaire à un autre. Tu peux avoir un logement compris entre 300 et 800 euros le mois. Tout dépendra de tes recherches. Le propriétaire peut te demander de solder que deux mois de loyer pour avoir le contrat de bail ou demander une caution de 3 mois et un mois prépayé. Tout dépend vraiment du bailleur. L’autre chose, pour avoir un logement, il faut avoir un garant logement. C’est-à-dire quelq’un qui s’engage de payer ton logement au cas où tu n’arrives pas à payer puisque beaucoup d’étudiants sont parfois fauchés et n’arrive pas à payer le logement. Le garant logement est similaire à un garant financier. Il doit avoir aussi les moyens suffisant de s’engager comme garant logement.
Il peut toutefois avoir des arrangements avec le propriétaire.

Maintenant, on rentre dans le vif du sujet.

Pour postuler à campus France, au-delà de ce que je viens de dire, il faut pouvoir mobiliser un nombre important de documents.

  • Pour postuler en licence, il faut avoir tous mes bulletins de notes de la seconde en terminale, l’attestation du baccalauréat et son relevé puis, les relevés de notes de la première année en troisième année ( niveau actuel en fait ). À défaut d’avoir les relevés de notes du supérieur, il faut avoir les fiches de préinscription validée ou les certificats de scolarité. Je fais toutefois remarquer que le manque de relevé de notes diminue la possibilité d’avoir des acceptations auprès des universités. Pour être accepté par exemple en troisième année, il faut impérativement les relevés de notes de la première année et de la deuxième année qui permettront d’évaluer le niveau du candidat.
    Il faut aussi être conscient que la sélection se fait à l’échelle internationale. La concurrence est rude.
    Une fois que ces papiers sont là, on arrive à l’étape du montage du dossier sur l’application « Études en France » encore appelé « Pastel diplomatique ».
    Une fois le compte créé, tu pourras remplir les informations relatives à ta personne. Il y aura trois parties importants. Les informations personnelles qui prenne en compte " Ton parcours et diplômes", étape à laquelle on joint ses bulletins et relevés de notes. De toute façon, il y a plusieurs étapes à remplir qui sont certes basiques mais il faut s’assurer de bien faire.
    On arrivera en remplissant à l’étape " Mon panier de formation", c’est à cette étape qu’on choisit ses universités en tenant compte de sa formation initiale et des prérequis exigé par les établissements. Il faut bien vérifier d’avoir rempli les prérequis avant de valider son choix. Au besoin, il faut aller sur le site de l’université pour avoir une vue panoramique des prérequis de l’établissement. Après avoir validé un choix, il faut l’accompagner d’une lettre de motivation qui explique bien évidemment tes ambitions d’études et de professions qui doivent être cohérents. Attention à ne pas changer de formation. Changer de formation peut créer des problèmes de visas. Si on est en Lettres Modernes, il faut continuer avec les Lettres modernes. Aussi, on a le choix de reprendre un niveau mais trop rétrograder va créer aussi le problème de visa. Si on n’a un parcours moyen, postuler pour un niveau élevé peut créer des refus d’acceptations des universités.

Une fois qu’on a choisi ses formations, on soumets son dossier à campus France qui l’analyse et invite le candidat à venir déposer les documents originaux mis en ligne. Aucune photocopie même légaliser ne sera acceptée.
À partir de la deuxième année, on a la possibilité de choisir 7 choix mais en première année, on n’a que 3 choix possibles.

  • Pour postuler en Master, on n’a pas besoin des bulletins de notes du secondaire mais le reste de la procédure reste valable.

Une fois que les documents sont transmis à campus France sur convocation, le candidat est invité sur convocation de nouveau pour un entretien pédagogique. C’est à ce rendez-vous qu’il est amené à défendre son dossier. À expliquer son choix de formation, ses motivations pour aller en France, pour étudier la filière choisie au sein de l’établissement. L’entretien dure environ 15-30 min. Réussir son entretien pédagogique est capital pour avoir des acceptations et aussi avoir son visa.

Une fois que l’entretien pédagogique est fait, l’instructeur de l’entretien fait une synthèse de votre dossier et émet un avis qui est soit favorable ou défavorable qu’il transmet au SCAC qui étudie de nouveau le dossier du candidat en tenant compte de la synthèse faite par l’instructeur d’entretien, son avis puis émet un avis SCAC définitif qui est soit favorable ou défavorable ou encore défavorable avec étude possible. Le SCAC tient en grande partie compte de l’avis donné par l’instructeur d’entretien.

L’avis SCAC n’est aucunement dévoilé au candidat.
Une fois avis SCAC définitif donné, le dossier est transmis aux établissements qui étudie le dossier du candidat et envoie leur avis sous deux mois voir plus. Avoir une réponse d’un établissement après une semaine de l’envoi de votre dossier aux établissements, c’est recevoir un refus d’acceptation lié à un avis SCAC défavorable.
Chaque refus est motivé par une raison. L’établissement vous donne le motif de refus qui peut être «niveau insuffisant au regard des autres candidatures», « Prérequis insuffisant», « Niveau insuffisant», « Projet d’étude insuffisamment mûri », ’«Projet d’étude inadéquat au projet de profession», « Capacité d’accueille atteinte ( cela veut dire que votre dossier est arrivé en retard auprès de l’établissement. Voilà pourquoi il faut vite déposer son dossier)» C’est un indice qui n’est toutefois pas une réelle fiable.

Si le candidat obtient des acceptations ou une acceptation, il est invité à confirmer son acceptation et à recevoir l’accord préalable d’inscription, qui tient lieu de fiche de préinscription non validée. C’est avec cette fiche + des dossiers de demande de visa qui prends en compte le garant financier et le logement que le candidat ira faire sa demande de visa. Cela se fait généralement en juin tout au moins. L’ambassade de France étudie le dossier sous 3 jours voir deux mois puis émet son avis qui est soit " Visa accordé" ou " Refus de visa " sur le passeport. Il est superflu de rappeler qu’il faut avoir un passport. Si le candidat se voit accordé le visa, il peut partir librement en France. Mais si le visa est refusé pour les motif 2, 5 , il peut revoir son dossier et refaire la demande de visa. Mais s’il voit le Motif 4, impossible d’avoir le visa car cela est lié bien souvent à l’avis SCAC défavorable généré depuis l’entretien pédagogique. Raison pour laquelle il faut réussir son entretien pédagogique car même si vous avez des acceptations, vous pouvez avoir un avis SCAC défavorable.

Pour faire la demande de visa, il faut payer 60 mille FCFA au total ( 33 500 à l’ambassade et 22 500 à CAPAGO, lieu de dépôt et de réception du retour du passeport). Vous pouvez consulter les motifs de refus de visa.

Pour information complémentaire

  • Les frais de scolarité sont à la charge de l’étudiant. Plusieurs établissements offre l’exonération partielle soit 170 euros à payer en licence et 270 euros au Master. Il y a aussi d’autres établissements qui n’offre pas l’exonération partielle. Dans ce cas, il faut s’acquitter de ses frais de scolarité qui s’élève à 2770 euros. Ceci est valable uniquement pour les établissements publics.

Pour le privé, cela dépend de chaque établissement. Les frais de scolarité varie entre 3500 euros à 15 000 euros. Il faut toutefois payer l’acompte avant d’avoir l’API, l’Accord Préalable d’Inscription. L’acompte= 1/3 tiers de la scolarité à payer. Il faut payer cela avant de déposer sa demande de visa. Dans bien des cas, un refus de visa ne crée pas un remboursement de l’acompte. Il faut bien échanger avec son établissement avant de payer l’acompte.

- Les dates phares.

La procédure démarre généralement en octobre. Les frais d’étude de dossier de Campus France est de 70 mille FCFA au Bénin. Les frais varie d’un pays à un autre.

  • Les entretien pédagogique débutent en Novembre. Les candidats sont reçus par ordre d’arrivée. Un retard de dépôt de dossier= envoi du dossier tardivement aux établissements. Campus France n’est responsable d’aucune lenteur de la part d’un candidat.

  • Réponse des établissements. Généralement à partir de mi-mars. Mais cela peut s’étendre jusqu’en juin en fonction du calendrier de chaque établissement.

  • Demande de visa. À partir de Juin. On peut faire sa demande de visa trois mois avant le début de rentrée et deux semaines avant la date limite d’arrivée. Il est toutefois préférable de vite faire sa demande afin d’éviter des surprises inopportunes .

  • Coûts du billet. Cela varie d’une compagnie à une autre et d’un mois à un autre. En Juin, les coûts sont moins chers. On peut avoir un billet d’avion à 650 euros voir moins. Mais à partir de fin juillet à fin août, les prix montent excessivement. Le minimum, c’est 900 euros et le maximum ? :rofl: Je me tais. On peut quand-même voir le billet à 2000 euros.

Voilà en filigrane ce qu’il faut savoir avant de postuler à campus France.

4 Likes