Histoire de World like Home

Le bonheur est gratuit

image

Photo Mabel Amber Pixabay

Version 1.00. Août 2022

World like Home comment est-elle née ? Quel chemin avons-nous parcouru ? Quels sont les frottements sur la route ? Où est cachée la sorcière ? D’où vient notre pouvoir magique ? Où allons-nous ? Pourquoi le coq ? Comment fonctionne l’univers ? 49 heures, 35 minutes et 15 secondes c’est le temps d’embarquement pour ce magnifique voyage qui ne dure que 15 minutes. Point de départ: Owe Muyuka. Destination: Le Mans. Plusieurs escales à Tunis, Venise, Schio, Buéa, Orly, Yaoundé, Porto-Novo, Memphis, Nairobi et Lebialem. Suite à un transit à Pékin, Bogotá, Boston, New Delhi, Washington, Darfour puis à Alger, nous revenons avec gratitude à Paris la ville de l’amour et des Lumières. Un accueil souriant. Des selfies sur la Tour Eiffel s’imposent. Ceinture de sécurité obligatoire! Bon voyage, n’oubliez pas vos passes d’accès à la zone privée!

Plan

Cameroun

France

World like Home est née

Atterrissage

Cameroun

Masuma la plantation de cacao de papa. Nous habitons à Owe Muyuka. Je suis informé que j’ai été sélectionné avec trois autres camarades de Polytechnique Yaoundé pour un double cursus Cameroun - France. En gros, au lieu de faire bac + 5 puis d’être ingénieur au Cameroun, nous devons venir en France pour étudier un an de plus, soit bac + 6. Quelle récompense pour l’année supplémentaire ? Les deux diplômes d’ingénieur, Cameroun—France. Notre arrivée en France est prévue au mois de mars 2014. Espérons qu’on arrive à tout valider pendant le premier semestre !

Mais comment prépare-t-on mon arrivée en France ? Est-ce qu’il me faut un permis de conduire avant d’arriver ? Et le financement de mes études alors ? Je n’allais pas demander à papa de vendre sa plantation de cacao pour me donner les 17 000 euros dont j’avais besoin pour financer mes trois semestres en France. Sans oublier que je ne suis pas enfant unique. Il est évident que le revenu tiré de la vente des fèves de cacao ne pouvait pas être suffisant pour financer un tel projet. Comment faire alors ? Est-ce que la vente de mes volailles pouvait faire bouger les lignes ?

Wait un peu s’il te plaît! La vente du tapioca par ma mère pouvait-elle compléter la somme ? Certes, l’acarien de la veuve nous apprend beaucoup de choses, mais soyons réaliste une seconde. Que peut réellement faire 80 000 FCFA face à un Goliath de 17 000 euros—soit plus de 11 millions de FCFA ? Imaginons le coq face à l’Eléphant. A C.S. Owe et au Lycée Bilingue de Muyuka, 80 000 FCFA était largement suffisant pour financer mon année scolaire. Il restait de la monnaie pour acheter des habits de Noël. A BGS Molyko et à Polytechnique Yaoundé, les fèves de cacao arriverait largement à financer mon année scolaire. Pour l’ISMANS, elle démontre ses limites en devenant infiniment petit face à l’infini de 17 000 euros. Je commence à mieux saisir la notion d’infiniment petit que l’illustre NDONG NGUÉMA nous enseignait en Analyse Numérique à Polytechnique. Si et seulement si la sorcellerie pouvait être une solution viable et fiable! Mais hélas—que des contes de fée sans queue ni tête.

Un instant, soyons pragmatiques. Réfléchissons comme un ingénieur. Tu n’as pas fait presque cinq ans d’études d’ingénieur pour rien. Un ingénieur résout les problèmes. Avant de postuler à l’ISMANS, j’étais parvenu à convaincre mon grand frère aux Etats-Unis de financer mes études en France. Mais hélas, Campus France Yaoundé a refusé la prise en charge faite par mon frère. Tu te demandes pourquoi ? “Il n’est pas basé en France mais aux Etats-Unis” me répondent-ils. A ce niveau là, je commence à me dire que les sorcières sont fortes massa. Quand tu penses avoir trouvé une solution, biim ils bloquent. “C’est de ça qu’il s’agit” me rétorque Rigobert Song avec un sourire provocateur.

Sur la question du permis de conduire, mon grand frère me dit :”you can always make a driver’s licence once you get to France”. Quelle erreur! Après plusieurs échanges avec des anciens de Polytechnique déjà à ISMANS, ils m’ont conseillé de déposer la somme nécessaire sur le compte bancaire de l’ISMANS. Chose faite. L’ISMANS me fournit une attestation de dépôt. En parallèle, l’école me réserve une chambre au CROUS. Visa validé cette fois. Même les plus vieux sorciers n’ont pas pu résister face à la détermination d’un jeune garçon. L’efficacité du cocorico à invectiver les somnolents.

Contre l’avis de l’entourage qui disait que la sorcière avait encore le pouvoir de faire disparaître de mon passeport le visa, depuis Yaoundé, je demande à mes parents d’aller faire une messe d’au revoir pour remercier le bon Dieu pour leur fils bien-aimé. Un bon garçon ne part pas sans dire au revoir. Je m’en fou carrément du pouvoir du sorcier. Le bonheur se partage, le sourire est contagieux. Bref, je suis arrivé en France. Un autre combat commence.

France

J’arrive en France en mars 2014. Déjà à l’aéroport d’Orly, j’ai dû galérer avec mes trois grosses valises. Les sorcières envoient la pluie pour me rendre la vie dure. Elles ne m’ont pas facilité la tâche. D’ailleurs, pourquoi devraient-elles ? Pourtant on nous disait qu’elles n’ont pas le pouvoir de traverser l’océan. Serait-il possible qu’elles soient en contact avec leurs semblables ici?

Pour aller d’Orly à Montparnasse, c’était une vraie bagarre. Dans la plantation de papa, j’étais déjà habitué à porter des charges lourdes. J’ai compris que porter trois grosses valises, sans roulette, sur la pluie des sorciers et sur un terrain que tu ne maitrise pas, était beaucoup plus difficile et compliqué que de porter un sac de fèves de cacao de 117,50 kg pour l’amener où les camions réussissent à arriver.

Les weekends et les vacances scolaires, nous travaillions dans la plantation. Sur un terrain glissant, il fallait s’adapter comme un bon soldat, se battre pour survivre. A Massuma j’étais avec mes frères et sœurs. Nous aimions faire des compétitions dans les champs. Qui allait porter le plus lourd ? Qui allait efficacement débroussailler une aire plus grande ? Rassurez-vous, pour la pulvérisation du cacaoyer, je gagnais toujours!

En France, je pensais que j’étais seul. Arrivée au Mans, 6 mois plus tard, je suis élu responsable de l’association des étudiants Camerounais du Mans, AECM. Je découvre alors qu’en réalité, ces difficultés sont communes à tous les étudiants étrangers. Bien sûr—il y a des degrés plus ou moins différents. Mais M. TAKOU, notre enseignant d’Analyse Réelle à Polytechnique, sera d’accord avec moi—Il existe un λ, dans le domaine de définition, à qui tout étudiant étranger pourrait s’identifier. La tâche difficile maintenant consisterait à trouver ce fameux λ. Moi qui pensais que la recherche de X et Y allait s’arrêter sur les bancs! La sorcière est vraiment forte.

Mon ami et camarade de classe, Zhao Xing, me relate comment après avoir payé 500 euros pour que quelqu’un vienne le chercher à l’aéroport Charles de Gaulle, l’accueil qui lui a été réservé était très médiocre. Tout ça pour 500 euros ? Quelle est la différence avec le fait de prendre un taxi dix fois moins cher ? Tu disais que la sorcellerie n’existait pas ? Nous étions finalement des frères dans nos difficultés. Les sorcières nous angoissaient. Unis par nos souffrances, mais notre relation était plus qu’une simple bijection.

La rencontre avec Christian, cet étudiant colombien perdu dans la ville du Mans sera l’élément déclencheur de World like Home. En fait, le mercredi 10 septembre 2014 était le jour de la rentrée pour les étudiants de cinquième année de l’ISMANS. Sauf qu’en partant de l’école, je croise quelqu’un avec trois grosses valises. Il me demande alors de lui montrer la résidence étudiante. Il m’a rappelé tout de suite mon arrivée en France 6 mois plutôt. Partout dans le monde, le coq est en danger de visiter la marmite. Raison pour laquelle il essaie d’invectiver les somnolents avec son cocorico.

Nous n’en sommes pas indifférent à cette mélodie. Nous avons passé presque trois heures ensemble. Je l’ai aidé à intégrer sa chambre étudiante au CROUS, faire ses premières courses alimentaires, visiter la ville, visiter le campus. Pour moi c’était une expérience très enrichissante. J’ai aperçu la souffrance des uns, et le plaisir d’aider, de partager, ce sentiment d’utilité, le bonheur des autres. Le vrai bonheur est palpable. Il est mangeable. Je ne suis pas seul finalement. Il faut débroussailler efficacement ce problème (la recherche de ce fameux λ) pour pouvoir le supprimer. Il faut mettre le sorcier face à ses propres limites et contradictions. Le cocorico le mettrait hors jeu c’est sûr. Il faut vivre heureux. World like Home est née donc avec un devoir de transmission de l’accueil à notre façon : chaleureux, personnalisé, convivial et universel.

World like Home est née

Notre objectif reste noble. Supprimer les difficultés que rencontrent les étudiants qui souhaitent étudier en France–et à terme dans n’importe quelle ville de l’univers. Nous pensons qu’un étudiant doit pouvoir se concentrer sur ses études. Il ne doit pas être pris dans le piège de la paperasse, les casses tête lié au voyage, à la recherche d’admission, à la demande de visa, à l’accueil, à l’installation ou à l’intégration. Encore moins dans la pression liée à la recherche du travail, à la famille, à la précarité administrative, à l’insertion professionnelle et/ou le retour au pays. Nous pensons qu’étudier à l’etranger doit nous rendre heureux. Mais est-ce que la sorcière va nous permettre d’être heureux ? Voilà la question à 1 milliard d’euros!

Crash au décollage

Connaissant la nature des forces métaphysiques, on dit qu’il ne faut jamais dire jamais. J’ai formé une première équipe d’une dizaine d’amis en octobre 2014. Pour mieux comprendre le problème, dès septembre 2014, j’ai pris contact avec Fanny du service des relations internationales de Le Mans Université. D’octobre 2014 à mars 2015, l’équipe d’une dizaine sera réduite à trois personnes. Tu te demandes pourquoi ? Je vais y revenir.

Continuons l’histoire. Mes recherches me font voir l’étendue du pouvoir de la sorcière et ses forces destructrices. Il nous faut plusieurs hymnes des cocoricos aux pulsations différentes pour la contrer. Le problème est très profond. “La place de la France dans la compétition internationale est de plus en plus menacée !” Reconnaît d’ailleurs le Rapport interministériel sur l’accueil des talents étrangers en France (avril 2013). “L’attractivité des hauts talents repose sur une politique solide en matière d’accueil. La France doit être en mesure de proposer un accompagnement complet aux étudiants, depuis le départ de leur pays d’origine jusqu’à leur arrivée” poursuit le même rapport. On peut donc hypothéquer sur l’État. Il est avec nous dans ce noble processus de chasse aux sorcières. Très bien, le coq a besoin d’énergie pour chanter.

Grâce au statut d’étudiant-entrepreneur, je serai autorisé à faire mon stage de fin d’études sur World like Home. Je décide d’investir mes frais de scolarité de l’ISMANS dans World like Home. Après tout, être entrepreneur c’est prendre des risques, non ? On verra pour le diplôme après. Le plus urgent c’est de supprimer ce problème. Je commence à mieux comprendre comment le sorcier parvient à se manifester en plein jour. Il faut lancer l’offensive sans tarder.

Quelques mois en arrière. Au début, World like Home était nommé New Traveller. Nous avons décidé de changer le nom quand j’ai découvert que New Traveller était déjà protégé à l’INPI. J’ai sollicité des amis pour avoir des propositions de noms. Parmi une vingtaine des propositions, il y a celle de Noubi Raïssa World for Home.

Revenons sur l’histoire. Nous avons réussi contre vents et marées à lancer une première version de la plateforme le 18 août 2015. Douze mois plus tard, dans une situation administrative précaire, impossible de trouver le business modèle. Le business modèle s’est fait caché par le sorcier. En l’absence de carburant, le crash est inévitable. Face à notre détermination, on dirait que la sorcière a appelé du renfort depuis le Benin voir depuis l’Inde. De tout évidence, elle est très puissante maintenant. Existe-t-il des gilets de sauvetage ? Et des parachutes alors ? Le crash est imminent. Ce crash me projette alors dans l’espace-temps des sans papiers: le trou noir. Glissement avec roulement.

Question simple à Messieurs Paul-Salomon Ngohe-Ekam et Jean-Charles Craveur : Existe-il une équation permettant d’etablir un continuum avec la singularité du trou noir ? Parce que pour moi, c’est mission impossible. C’est difficile à trouver, reconnaissons-le, surtout dans cet espace vectoriel où les lois ne sont plus newtoniennes.

Vous ne me croyez pas ? Mes tentatives pour trouver cette fameuse équation qui créera le continuum avec ce trou noir finiront par aboutir à un OQTF le 05 octobre 2020. Une projection au fond même du trou noir. La sorcière a enfin réussi son coup. Après plusieurs années dans ce cauchemar d’espace-temps, il n’y avait plus d’issue. D’ailleurs c’est pour cela qu’on l’appelle trou noir. Une fois dedans, tu ne peux pas t’en échapper. Comment disparaître alors de cet espace-temps ? Qui a même donné un tel pouvoir à ce sorcier ? Courage à celui ou celle qui croit à l’utopie des droits de l’Homme. La sorcière va vous montrer. En prenant des selfies, vous allez lire l’heure sur la Tour Eiffel.

6,639.4 km de Paris, nous sommes à Lebialem. Mes grand-parents encouragent les étrangers à travailler en leur donnant de la terre. Regardes maman qui a toujours vanté “seul le travail paie mon fils". Je cherche les termes simples et compréhensibles pour leur expliquer qu’ici, contrairement à là-bas, le droit de travailler est un privilège. Est-ce que mon père va me croire quand j’explique qu’ici notre existence n’était plus suffisante pour avoir le droit de travailler ? “Qu’est ce qu’on fait Papa, on abandonne ?” Et les pressions sur tous les fronts, on gère cela comment ? Est-ce que cette pression faisait partie du deal ? "Papa, a-t-on le droit de rester lucide tout en subissant une telle pression ?”

“Ici ce n’est pas Lebialem Papa”. Le droit de travailler, de cultiver la terre n’est plus divin comme à Lebialem. “Nous sommes au pays des Lumières Papa”. Droits de l’Homme, tu y crois ou pas ? Enfin, il est possible qu’ici le problème réside dans le fait qu’on n’existait pas au yeux de la loi! Le droit est donc caduque pour nous Papa. La faute à qui Mama ? Que veux-tu Papa? “No sweat, no sweet” (pas de sueur, pas de bonbons) nous disait papa. Est-ce qu’il va comprendre que même avec la sueur, le bonbon tant attendu ne vient jamais ? Pourtant—est-ce que cela justifierait le fait d’aller jusqu’à la sueur de sang Papa? “Ici ce n’est pas Lebialem Papa, c’est le pays des Lumières". Faut-il en venir à la main comme le Prédateur Francis Ngannou qui tappe les sorciers pour vivre ?

Vous comprenez donc pourquoi Martin Luther King Jr disait “mon rêve est devenu un cauchemar”. Je suis piégé papa, la solution est devenue le problème. Dans la pensée Nweh, tout le monde, homme ou femme, descend d’une femme esclave. Conséquence, un esclave (Efwet) pouvait travailler dur pour monter dans les plus hautes sphères de la société. Ni stigmatisation ni parianisation. Ici, pour y arriver, Barack Obama nous conseille d’avoir l’Audace de l’Espoir. Le courage (Ἀνδρέας) de Joséphine Bakhita, la chanceuse. La permission de nous projeter en dehors de ce cauchemar. Sortir notre tête du trou noir. Respirer.

Avec une nouvelle équipe (Atshem), jours et nuits nous nous sommes battus et continuons à travailler dans la recherche de ce fameux λ. Comme une équipe de foot, tout le monde a un rôle crucial à jouer. Toujours des nouvelles variables à prendre en compte. Heureusement le 10 mai 2022, j’ai reussi à sortir de l’espace-temps des sans papiers, le trou noir. L’équation du continuum, je l’ai finalement trouvé. Je vous épargne les détails—les étapes du calcul. Elles mériteraient l’écriture d’un livre.

Mais c’est un travail de longue haleine que nous avons livré avec une détermination sans faille. Sept ans, le temps de la patience, le temps de la complétude. Une patience qui retrouve pleinement son sens. Un peu de respiration. Partageons ce bonheur. Le sourire est contagieux.

Ekié… donc nous ne devons pas nous réjouir pour les papiers, c’est un simple acte de naissance ? Pardon, tu veux nous voler cet instant de bonheur ? Le bonheur présent, l’instant présent. Réjouissons-nous non pas pour un papier, mais pour le combat mené. Nous avons gardé la Foi. La foi en l’Homme. In fine, que peut faire la sorcière face à une foi sans faille ?

Revenons maintenant aux détails. Dans “Souriant dans les épreuves”, le manifeste World like Home, en 302 pages, je reviens sur cette histoire. Cette première expérience nous a permis d’acquérir une maîtrise plutôt parfaite de la méthode à utiliser pour combattre les sorciers. Quelle qu’en soit son origine, nous devons supprimer ce trou noir, l’espace-temps de cauchemar et de stress. Créons le continuum. Pour y arriver, notre univers est constitué de deux plateformes: WlH Marketplace et WlH Community.

WlH Marketplace

Disponible à l’adresse world-like-home.com, c’est une plateforme de marché. Elle permet à l’etudiant de trouver des services spécifiques et bien définis: Famille d’accueil - Attestation d’Hébergement, Logement, trouver quelqu’un pour l’aider dans la recherche d’un logement, trouver quelqu’un pour l’aider dans la rédaction de la lettre de motivation ou à t’accompagner tout au long du processus de la recherche d’admission à l’accueil en France avec une escale pour la demande de visa. Les locaux qui proposent ces services sur notre plateforme sont appelés les Esians.

Le mot Esians (prononcé “essence”) (amitié) vient étymologiquement du Eshua en langue nweh. Chez les Nweh, la notion d’amitié a une signification très profonde. L’amitié ne faiblit pas. C’est l’essence même de la vie. Les amis qui ne sont pas liés par le sang ne sont pas accusés de s’envoûter mutuellement. Il n’y a rien à gagner à trahir un ami. La relation est considérée comme un avantage réciproque. Un homme a toute liberté dans la propriété de son ami et reçoit une hospitalité généreuse lorsqu’il lui rend visite.

Il s’agit d’une relation librement consentie. Esian (amitié) permet d’accroître les opportunités sociales et économiques en dehors des domaines de la filiation, sans dégrader les individus dans des relations de type patron–client. Un Esian offre également des débouchées émotionnelles précieuses que l’on ne trouve généralement pas dans le cadre familial. Chez les Bangwa, un eshua offre de nombreuses opportunités économiques et sociales.

C’est pour cela que nous avons décidé d’appeler tout le monde qui offre des services sur WlH Marketplace, des Esians, exactement dans la compréhension nweh de Eshua. Le concept reflète parfaitement les idéaux qui nous sont chers, l’idée que nous puissions trouver une vraie amitié dans ce monde vidé de son essence.

Et c’est parce que votre bonheur est notre essence que chaque Esian est validé manuellement. Mais c’est aussi parce que nous ne voulons pas tout laisser à l’intelligence des machines, aux algorithmes et aux machine-learning. Pour nous, le contact humain reste le cœur de notre ADN. Comme me le disait Xing “dans un monde où le virtuel prend de plus en plus le dessus sur le contact humain, World like Home doit être la structure qui remet le contact humain au cœur, et lui redonne tout son sens”.

Valider chaque Esian manuellement nous aide à personnaliser leur accompagnement. Nous nous assurons qu’ils comprennent notre essence. Nous nous assurons qu’ils sont heureux en proposant des services à titre gratuit ou payant. Cette validation est faite soit dans le cadre d’une séance d’information de groupe ou à titre individuel. Nous nous assurons que celui qui souhaite devenir Esian comprenne bien ce qu’on attend de lui. Et au-delà de tout, qu’il ou elle prenne du plaisir à le faire, qu’il ou elle retrouve sa propre essence.

A titre gratuit, payant ou contre service, c’est à l’Esian de décider librement. La liberté est le noyau dur du bonheur. Pour le bien de tous, nous vérifions l’identité des Esians. Évitons les mauvaises surprises. Méfions nous de la sorcière et de ses pouvoirs destructeurs. Pour la transparence, dans le profil public d’un Esian, vous pouvez voir les informations que nous avons vérifiées, qui l’a vérifié, et quand il l’a vérifié. Avec la volonté, tout le monde peut devenir Esian dès qu’on est majeur. Un Esian peut offrir plusieurs types de services :

Famille d’accueil

Ne laissez pas le mot “famille” vous tromper. Que tu vives seul ou pas, il n’y a qu’un seul critère qui compte pour être famille d’accueil : avoir un logement et vouloir accueillir un étudiant les premières semaines de son arrivée dans ta ville. Tu deviens un(e) bon(ne) ambassadeur(ice) de ta ville.

Cet accueil peut aller de quelques semaines à plusieurs mois, à vous d’en décider. Notre équipe est là pour vous conseiller. Vous décidez la durée initiale, le prix ou le cas échéant le service si c’est contre service. Consultez cet article pour plus de détails sur les familles d’accueil - attestation d’hébergement.

Devenir Famille d’accueil

Quand un étudiant fait une demande, il ne paie rien tant que la famille n’a pas accepté. Une fois que la famille accepte, l’étudiant paie nos frais de services en plus du montant demandé par la famille, s’il y en a une. Une fois le paiement confirmé, l’étudiant reçoit une attestation avec laquelle il peut introduire une demande de visa étudiant. Remboursement en cas de désistement de la famille d’accueil.

Nous mettons tout en œuvre pour nous assurer que tout se passe bien. C’est pourquoi nous avons également pensé à une assurance. L’assurance future vous couvrira si quelque chose devait arriver tant que l’étudiant est chez vous pour jusqu’à trois mois de cohabitation avec l’étudiant.

Rechercher une Famille d’accueil

“J’ai accueilli un étudiant international via WlH comme famille d’accueil. Aujourd’hui on entretient de bons rapports. Il vient chez moi y passer le week-end régulièrement, je connais sa famille et tout se passe bien entre nous.” Baye, famille d’accueil à Strasbourg.

“Je l’ai accueilli chez moi. Après 10 jours, elle a trouvé son propre logement. Aujourd’hui, nous sommes toujours en contact, elle vient à la maison de temps en temps.” Paul, famille d’accueil à Nantes.

3 étudiants sur 4 restent en contact avec la famille d’accueil 12 mois après leur arrivée en France, de quoi rompre la chaîne de la solitude.

Logement étudiant

Alors, tu possèdes un logement à louer dans une ville estudiantine ? Sur la plateforme tu pourras mettre ton logement pour nos étudiants. Pour les garants, nous indiquons sur chaque annonce ceux qui veulent un garant personne physique absolument, ceux qui acceptent un AVI et ceux qui acceptent d’autres solutions de garants proposées par des entreprises spécialisées.

Ajouter ton logement

Si la demande d’un étudiant est confirmée, il paie les frais de service en plus d’un mois de loyer. L’étudiant paye la caution au moment de rentrer en possession du logement.

Recherche de logement

Tu as toujours rêvé d’être agent immobilier ? Tu peux utiliser tes talents pour accompagner un étudiant dans sa recherche de logement !

Tu indiques combien tu demandes pour aider les étudiants dans leurs recherches de logement. Si l’étudiant paie cette somme, tu dois lui proposer par défaut jusqu’à trois logements dans les fourchettes de prix de la ville en question. Prochainement il sera possible d’indiquer sur ton annonce combien de propositions minimum tu feras à l’étudiant. Au bout de la dernière tentative, le service prend fin. Remboursement intégral s’il y a aucune proposition de logement.

Inscris toi pour aider un étudiant à chercher son logement

Accueil

Deviens l’ambassadeur de ta ville, de ton université ou école! Tu peux accueillir un étudiant dans une ville de transit, à son arrivée à l’aéroport ou à la gare pour lui faire découvrir la ville, l’université ou l’école. Tu peux également l’accompagner dans ses premières démarches ! En tout cas, prends simplement du plaisir!

Tant que tu es majeur, à toi de décider combien tu demandes. Tout ce qu’on te demande, c’est de prendre du plaisir comme Marie-La Miss et Maelly au Mans. Un simple sourire peut faire la différence.

Offrir ton sourire comme Marie-La Miss

“Je lui ai réservé un accueil chaleureux en lui souriant. De plus, j’ai gagné une amie”. Marie la Miss au Mans. “J’aime énormément la mission”. Maëlly au Mans. En tant qu’Esian, tu participes au rayonnement mondial du pays des Lumières.

Esa

Tu as toujours rêvé d’être ange-gardien ?

Le mot Esa (ami) est une autre variante du mot nweh Eshua. Un ami raconte les détails de ses affaires personnelles et familiales qu’ils cacheraient à un frère ou à un parent. Un ami est une personne en qui on a une confiance absolue. Les vieux Bangwa s’étendent longuement sur les vertus d’un ami. “Mon ami peut se coucher dans le lit de ma femme", disait un vieil homme, laissant entendre qu’un ami ne pourrait jamais en trahir un autre en séduisant sa femme. Dans les bals, les hommes sont autorisés à danser avec les femmes de leurs amis, un privilège rare. Certaines amies cultivent ensemble, parcourant souvent de longues distances pour travailler une parcelle d’arachide ou de cocoyam dans le village de l’amie.

Soyez esa avec un étudiant. Tu utiliseras tes super-pouvoirs pour l’accompagner de bout en bout ! Ainsi tu le protégeras contre les sorcières. De A à Z si tu le souhaites, tu marcheras avec lui. Un accompagnement de bout-en-bout avant et après son arrivée en France. Recherche d’admission, simulation de l’entretien Campus France, aide dans la rédaction d’une lettre de motivation, lettre de recours, la demande du visa, la recherche de logement etc. A toi la personnalisation pour donner toutes les chances de réussite à l’étudiant! Tu marcheras avec eux main dans la main! Leurs pleurs seront tes pleurs, leurs joies, tes joies. L’esa par excellence, l’essence d’un Esa!

Devient l’ange-gardien d’un étudiant

“S’impliquer davantage. Quiconque aide un étudiant participe à l’amélioration du monde.”

Ibrahima, Nice. “Une structure fiable. Une reconnaissance à l’endroit de son fondateur pour leur sens d’humanisme.” Fideline, étudiante au Mans. “Ça permet de discuter, de partager avec l’étudiant. C’est cool de pouvoir se sentir utile. C’est plus agréable pour eux de se sentir épaulé et soutenu!” Maelly, Le Mans

Recherche ton Esa, ange-gardien!

« Si j’ai pu autant apprécier la France dès le début, c’est grâce à World like Home, je recommande vivement ! » Danielle, étudiante à Paris. « Nous avons utilisé les services WlH afin d’aider ma soeur. Nous avons eu le sentiment qu’ils se soucient réellement de nos besoins » Gilles, frère de Vanessa, étudiante à Nantes.

La moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux. Prions donc aux hommes de bonne volonté de nous rejoindre dans cette noble mission. Nous sommes conscients de la charge de travail et du fait que nous ne pouvons pas tout faire nous-même. C’est pourquoi nous encourageons les établissements, les associations, les entrepreneurs, les villes, les régions, etc. à travailler avec nous main dans la main. Ensemble nous vaincrons la sorcière. Unissons nos pouvoir magique pour le bien du monde. Plusieurs modèles de collaboration sont possibles pour que chacun trouve sa place. Notre premier objectif reste toujours la suppression de ce cauchemar. Le chantier est immense, seul nous n’en pouvions pas. Nous voulons que tout le monde développe sa propre Expérience Esa grâce à la marque World like Home. Construisons un écosystème complet pour les étudiants.

Demande à être Partenaire d’une Expérience Esa!

WlH Community

Disponible à l’adresse world-like-home.community, elle est le lieu essentiel d’échange et de convivialité. Pour un étudiant qui se demande s’il lui faut un permis de conduire avant d’arriver en France, il trouvera certainement la réponse ici. Peut-importe la question, l’idée est que tu puisses trouver rapidement la réponse dans la communauté. Nous publions régulièrement des contenus qui traitent de sujets particuliers comme la prise en charge, l’attestation d’hébergement, les retours d’expériences des étudiants, etc.

WlH Community c’est notre lieu essentiel d’échanges, de convivialité et de partage. A tout moment, les uns et les autres sont fortement encouragés à participer, en posant ou en répondant aux questions. Toujours avec de la bonne humeur et du respect pour les uns et les autres. C’est ainsi que la communauté s’enrichit de l’expérience des uns et des autres pour devenir un lieu incontournable pour les étudiants.

Personne ne connaît tout, ni moi ni quiconque. C’est pour cela que nous devrions être heureux d’apprendre les uns des autres à travers les différents partages d’expérience! WlH Community c’est le carrefour des étudiants : ici, apprenons à pleurer ensemble de l’échec des uns et des autres, à rire ensemble des réussites des uns et des autres, à partager cet instant de bonheur, à nous entraider pour avancer ensemble vers un monde meilleur. Traverser les épreuves ensemble, célébrer nos victoires ensemble. Ici, apprenons à être comme une famille, à vivre comme des Hommes civilisés, des Hommes de Lumière, à construire ce monde dont nous rêvons tous!

Poser une question

Tout le monde est fortement encouragé à poser ses questions ou à répondre aux questions posées par les autres. Pour faciliter la tâche aux uns et autres, dès la première question il faut donner un maximum de détails permettant de bien comprendre ton parcours pour mieux te répondre. Ci-dessous trois exemples de questions mal posées et de réponses approximatives:

1. Nous ne connaissons pas de quel sujet il parle

2. Gaspilleur d’énergie

Pose directement la question ou la préoccupation. Facilitons la vie à tout le monde.

3. Contact personnel

Ne publier aucune information personnelle sur la plateforme : adresse, email, téléphone, etc.

4. Une réponse trop rapide sans réflexion

Nous ne pouvons pas répondre sans connaître les raisons derrière telle ou telle choix. Dans les réponses, évitons autant que possible les raccourcis, les facilités, les simplitudes–bref les réponses sans une réflexion solide. C’est pourquoi c’est toujours intéressant de donner dès le moment où nous posons la question, un maximum de détails.

Ne soyons pas une sorcière en posant ce genre de questions ou de réponses. Adopter les bonnes pratiques qui consistent à donner le maximum de détails permettant une réponse développée et exhaustive. Faut-il créer un poste ou poser la question sur un fil de discussion existant ? De manière générale, si tu as plusieurs questions, il faut créer un nouveau fil de discussion. Pour faciliter la compréhension et les réponses, chaque étudiant doit avoir son fil de discussion à lui qui reprend en détail son parcours, et son projet professionnel d’avenir. Ainsi, toutes les questions qui seront posées par l’étudiant seront traitées sur ce même fil de discussion.

Mais si tu as une question précise, sur un sujet précis, il faut là poser dans un fil de discussion déjà existant mais en lien direct avec la question. En cas de doute, faites comme bon vous semble. Mais fournissons le maximum d’efforts pour faciliter le travail de nos modérateurs. Évitons la sorcellerie. Plus tu passes de temps avec nous, plus on te connait plus tu montes l’échelle. Tu auras plein de médailles pour célébrer tes participations et tu pourras devenir modérateur à ton tour.

Le Give-Back

En tant que communauté, on s’enrichit de l’expérience des uns et des autres. C’est pourquoi nous encourageons les étudiants ayant bénéficié de la communauté de Give-Back à la communauté. Partage également ton expérience, et aide les autres qui ont besoin de conseil et d’orientation. C’est la plus grande forme de gratitude. La gratitude que nous devons tous avoir et surtout dans nos actions. “Actions speak louder than words” disait Papa!

C’est pourquoi depuis un certain temps, nous nous posons la question : comment encourager la participation dans WlH Community ? Comment faire en sorte que les uns et les autres puissent poser des questions, et que les uns et les autres y répondent ? Ces échanges et convivialités, comment l’encourager ? D’où la mise en place d’une prime de participation.

Prime de participation

Elle a pour but d’encourager une participation active des uns et des autres, afin que chaque question ne trouve pas seulement une réponse mais une bonne réponse. Nous espérons que les primes de participation vont nous aider à encourager cette participation. Tu seras payé pour poser ta question, tu seras payé pour partager tes connaissances et expériences avec les autres.

Dans un premier temps, nous allons expérimenter la distribution d’une somme d’argent prédéfinis aux membres de WlH Community les plus actifs. Pour y parvenir, nous avons donc défini 4 types de publications:

Les quatre types de publications!

1. Mauvaise Publication

Définition : Elle n’apporte pas de valeur ajoutée à la communauté.

Exemples : Les quatre exemples de mauvaises publications déjà donnés précédemment.

Points : Question (Q) ou Réponse (R) = 0

Commentaires : Celui qui fait une telle publication, en Question ou en Réponse n’aura pas de point. Ce type de publication est fortement découragé.

2. Publication Banale

Définition : Une publication banale apporte de la valeur ajoutée pour la communauté, mais par sa nature trop courte ou inachevée, elle est banale.

Exemples :

Inachevée

Pour achever, il fallait qu’il nous dise pourquoi il a décidé de postuler en première année dès sa première publication.

Trop court

Points : Q = 0,5 ou R = 1

Commentaires : Demi-point pour une question mal posée, un point pour une réponse banale.

3. Publication Réfléchi(e)

Définition : Elle apporte plus de valeur ajoutée. Pour une question, elle donne le maximum de détails permettant une compréhension exhaustive. Pour une réponse, elle est extrêmement bien réfléchie. Elle répond de manière exhaustive à la question posée. Dès que possible, elle fait nécessairement un renvoi vers d’autres sujets déjà existant sur WlH Community.

Exemples : Question réfléchie 1. Question réfléchie 2. Réponse réfléchie 1. Réponse réfléchie 2.

Points : Q = 1 ou R = 3

Commentaires : Au moins 200 mots.

4. REX

Définition : REX ou retour d’expérience. Parler de son expérience pour en faire profiter la communauté. Il existe une catégorie dédiée pour les retours d’expériences. Surtout ne laisse pas les exemples te limiter. Seule ton imagination peut limiter tes possibilités. Tant que ton expérience peut être utile aux étudiants, aux jeunes, elle nous intéresse! Utilise ton propre style, innovons, évitons le copier coller.

Points : 5 à 15

Commentaires : Peu importe, tant qu’on peut faire un lien avec des études ou des jeunes. Le temps de lecture doit être entre 3 et 12 minutes, soit environ 750 à 3000 mots.

5. Publication d’appréciation

Définition : Une publication de gratitude, d’appréciation. Elle donne le carburant à la communauté. Elle est fortement encouragée!

Exemples : Appréciation 1. Appréciation 2.

Points : 0,5 si plus de 100 mots.

Commentaires : Fortement encouragés. La gratitude est l’une des sept vertus de la vie.

A la fin de chaque mois, nous allons comptabiliser et partager la somme prévue pour le mois en fonction du nombre total des points de chaque utilisateur. En prenant en compte:

  • Dans un va-et-vient de questions et de réponses, ces critères seront appliqués UNIQUEMENT à la première question et à la première réponse. TOUTES les autres questions et réponses seront classées comme Banales ou Mauvaises en fonction de ces critères.
  • Si un seul utilisateur répond à la même question avec deux messages consécutifs, cela comptera pour UN !
  • Si un même utilisateur répond à deux utilisateurs différents, mais sur le même fil de discussion, avec deux messages différents, cela comptera pour UN.
  • Le cumul des points pour qu’une personne soit éligible à l’encaissement sera défini sur une base mensuelle.
  • Les points qui ne sont pas encaissés seront reportés.
  • Les points de chaque utilisateur sont remis à zéro après 3 mois.

A la fin de chaque mois, nous décidons combien de points minimums il faut pour être parmi les bénéficiaires de la somme allouée pour le mois. Les frais d’envoi, le cas échéant, sont à la charge de l’utilisateur.

"Bonjour Andrew ! Je m’appelle Mehdi, j’habite en Algérie et je compte poursuivre des études en France pour la rentrée de septembre 2022.

Tout d’abord, après avoir lu plusieurs de tes posts sur différents topics je tenais vraiment à exprimer à quel point je trouve que ton travail est admirable, on sent vraiment l’intérêt que tu portes à chaque question à travers tes réponses et c’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à te contacter !”

De ce message, nous pouvons tirer deux leçons :

  1. “on sent vraiment l’intérêt porté à chaque question à travers les réponses”

Avant de répondre, demandons-nous toujours si Merieme, Momo, Fred ou encore Yves qui vont lire cette réponse diront ou pas la même chose que cet étudiant algérien qui m’a envoyé ce message. Si la réponse est non, demandes toi comment tu peux améliorer ta réponse ?

  1. “Après avoir lu” :

Si cet étudiant algérien a pu lire plusieurs réponses, c’est parce qu’elles sont publiques. D’où la nécessité de toujours se rappeler que les deux raisons pour lesquelles les questions et les réponses sont publiques: 1) aider le maximum d’étudiants à sortir du trou noir 2) permettre d’avoir plusieurs sources de mélodie qui enrichiront le cocorico.

Empêcher le maximum d’étudiants de tomber dans le trou noir. Permettre à chacun d’apporter son acarien de la veuve. C’est pourquoi il est formellement interdit de publier ses contacts personnels—adresse, email ou téléphone—en public. Le sorcier peut venir de partout. Soyons sur nos gardes!

Mais je comprends parfaitement qu’il y ait certaines personnes qui souhaitent un échange en privé, avoir un échange de vive voix rapidement. C’est pour cela que nous avons mis sur pied un Passe Privé, qui permettra que vous puissiez soutenir ce magnifique travail que nous faisons. Aidez-nous à avoir le pouvoir magique, le carburant!

Le Passe Privé

Le Passe Privé n’est pas obligatoire pour recevoir une réponse. Sans ce Passe, vous ne pouvez pas échanger en message privé, toute question ou réponse doit être publique. Toute question posée en privé par quelqu’un sans le Passe Privé sera systématiquement rendue publique. Des exceptions peuvent être faites en fonction de la sensibilité du message. Valable également pour les sollicitations par email ou sur les réseaux sociaux.

Souscrire au Passe Privé

Pour 50 euros TTC, tu auras les privilèges suivant pendant trois mois:

  • Un badge, Passe Privé. Il sera affiché systématiquement sur toutes tes publications. Elle nous aidera à traiter tes questions en priorité.
  • Priorité à tes questions publiques. Réponses en moins de 3h en dehors des dimanches, et les jours fériés en France,
  • Trois sessions de consultations gratuites par appel. En moyenne 15 minutes par session.
  • Jusqu’à trois mises en relation suite à un retour d’expérience. Soumis à l’acceptation de la personne concernée par le REX.
  • La capacité de pouvoir échanger en privé avec un autre membre du Passe Privé.

Je veux mon accès à l’espace Privé

Les Passes Privé vont nous aider à mieux construire la communauté. Après les trois mois d’essai, nous allons ajuster la proposition.

Atterrissage

Qu’est-ce que je retiens de ce voyage ? Je retiens que c’est possible, un monde meilleur est possible. Face au sorcier nous pouvons garder la foi. La sorcière fera de son possible pour invectiver l’idée selon laquelle le droit de l’Homme est une utopie, que quel qu’en soit ce que tu fais, c’est déjà perdu d’avance. Mais le coq reste sur sa garde, encourageant ceux qui sont sur le chemin, rappelant que le bonheur est possible. Je retiens qu’un cocorico peut faire la différence. Je retiens que quelque soit la situation, les difficultés, le frottement, le pouvoir des sorciers, le trou noir, nous sommes déjà gagnants. Au moment de l’embarquement, il faut arriver à concevoir la victoire comme celle de la course de milliards de spermatozoïdes avant ta naissance. La course a été cruelle et mortifère—mais tu es sorti gagnant. L’épreuve sera rude, le combat sans merci, mais nous arriverons à destination. Atterrissage!

Je retiens que le bonheur est gratuit !

A vrai dire, ce voyage m’a appris que nous gagnons chaque fois que nous mettons l’humain au premier plan. C’est pourquoi chez World like Home nous voulons que chacun de nous ait un endroit qu’il puisse appeler Maison.

Quand j’étais petit, à chaque fois que maman rentrait du marché, nous courions pour l’accueillir. La maison est donc pour moi cet endroit où on court—avec la joie d’un sourire—pour t’accueillir!

Efuet Atem,
Engineer, CEO, Founder,
World like Home
“Le monde est peut-être inique,
mais nous avons tous l’obligation de l’améliorer!”